Home » Lexique » Coping

Coping


Le coping, dans un contexte de résilience, désigne l’ensemble des stratégies cognitives, émotionnelles et comportementales que les individus utilisent pour faire face au stress et à l’adversité. Ces stratégies permettent de gérer les exigences externes et internes perçues comme menaçantes ou dépassant les ressources de l’individu.

Origines et applications

L’intérêt pour le coping et la résilience provient de la nécessité de comprendre comment les individus et les communautés peuvent surmonter les adversités et continuer à prospérer. Les individus et également les organisations appliquent ces concepts dans de nombreux contextes. En effet, les contextes varient de la thérapie individuelle à la gestion de crise à l’échelle communautaire. Les théories du coping ont été développées par les travaux de Richard Lazarus et Susan Folkman dans les années 1980. Ils ont proposé un modèle du stress et du coping, où le stress est vu comme une interaction entre l’individu et son environnement, et le coping comme une réponse à cette interaction.

Stratégies

Le coping peut être divisé en trois grandes catégories :

  1. Stratégies cognitives : Ces méthodes incluent la reconfiguration mentale d’une situation pour la rendre plus acceptable ou moins menaçante. Par exemple, la réévaluation positive (reframing) consiste à trouver un aspect positif à une situation difficile.
  2. Stratégies émotionnelles : Celles-ci impliquent la régulation des émotions pour réduire le stress. Cela peut inclure des techniques de relaxation, la méditation, ou encore la recherche de soutien émotionnel auprès des proches.
  3. Stratégies comportementales : Ces approches incluent des actions concrètes pour changer la situation stressante ou pour diminuer son impact. Cela peut inclure la planification, la recherche d’informations, ou la mise en œuvre de changements spécifiques dans son environnement ou son mode de vie.

Bénéfices

Les bénéfices du coping et de la résilience dans les organisations sont considérables et touchent différents aspects. Les recherches montrent que des stratégies de coping efficaces peuvent réduire l’impact du stress sur la santé mentale et physique. Donc, en investissant dans des stratégies de coping efficaces, les organisations peuvent créer des environnements de travail plus sains, plus productifs et plus adaptables aux changements et gagner en résilience elle-même.